EN SA MEMOIRE au salon URBEST Metz 2012

En Sa Mémoire salon URBEST

Stand En Sa Mémoire salon Urbest Metz 2012

Dans une grande diversité de secteurs, le Salon professionnel URBEST s’adresse aux entreprises et aux collectivités engagées dans l’aménagement, l’équipement et la gestion de l’Espace Public.
Largement relayé par les médias locaux, régionaux et nationaux ainsi que par une campagne d’invitations et de marketing direct visant les entreprises et les collectivités de 12 départements du quart Nord-Est de la France et des secteurs transfrontaliers, URBEST présente des réponses concrètes à toutes les problématiques que rencontrent les acteurs institutionnels ou privés.

La question de l’Espace funéraire créera l’Evénement cette année!
Un espace important est destiné à présenter l’originalité et la grande diversité de l’offre dans ce secteur : entreprise de nettoyage de tombes, tombes végétalisées, l’événementiel autours des obsèques et la mémoire, etc…
Un des objectifs de ce focus sur l’univers du funéraire est de répondre aux nouvelles règlementations de la loi Sueur fixant aux communes une échéance importante à fin 2012.
En Sa Mémoire est présent pour assurer la promotion de l’entretien et le fleurissement des sépultures et autres monuments funéraires auprès des responsables de collectivités, villes, villages et intercommunalités.
Confronté à une problématique de plus en plus présente, ces collectivités cherchent à apporter des solutions aux familles afin que les tombes et sépultures soient entretenues toute l’année et participent ainsi à la bonne présentation du cimetière communal.
En Sa Mémoire propose également aux mairies et collectivités durant ce salon un kit d’information gratuit leur permettant d’informer leurs administrés sur les services d’entretien des sépultures.
Autre exemple marquant d’une problématique rencontrée par une grande majorité de communes : La Toussaint .
Les cimetières sont souvent bien fleuris à la Toussaint, mais la problématique de l’APRES Toussaint est réelle avec des plantes, bouquets et autres compositions florales en décrépitude qu’il convient de jeter. En l’état, ni le cimetière, ni les agents communaux ne disposent de l’autorisation pour intervenir, car la sépulture reste un espace privé dont l’entretien revient aux familles.
En Sa mémoire propose une solution adapté pour toutes le familles qui ne sont pas en mesure de le faire elles mêmes.