Direct Matin: Les tombes fleuries à distance

Article du Direct Matin National du 20 octobre 2016

Direct Matin 20 octobre 2016

La quotidienne France 5 du 30 octobre 2015

<iframe src=”https://www.youtube.com/embed/dXc6LrlKViA” width=”420″ height=”315″ frameborder=”0″ allowfullscreen=”allowfullscreen”></iframe>

Les bons conseils de La Quotidienne de France 5 sur les services d’En Sa Mémoire à l’approche de la Toussaint.

Conseils sur les plantes résistantes pour l’hiver et surtout LA solution pour les personnes qui ne peuvent plus assurer le nettoyage et le fleurissement des sépultures familiales elles même. Sans aucune sous traitance, et utilisant des produits bio responsables, En Sa Mémoire est le numéro 1 en France de ce service.

La quotidienne France 5 du 30 octobre 2015

<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/dXc6LrlKViA” frameborder=”0″ allowfullscreen></iframe>

 

Les bons conseils de La Quotidienne de France 5 sur les services d’En Sa Mémoire à l’approche de la Toussaint.

Conseils sur les plantes résistantes pour l’hiver et surtout LA solution pour les personnes qui ne peuvent plus assurer le nettoyage et le fleurissement des sépultures familiales elles même. Sans aucune sous traitance, et utilisant des produits bio responsables, En Sa Mémoire est le numéro 1 en France de ce service.

Reportage et témoignage France 3

Un rempotage de France 3 agrémenté du témoignage d’une cliente En Sa Mémoire qui aborde les circonstances dans lesquelles elle confie au n°1 en France l’entretien et le fleurissement de la  sépulture de sa fille tout au long de l’année.

Un fleurissement de tombe durant la Toussaint

Entretien des tombes à la Toussain 2014: TLM

Reportage de la TLM lors de la Toussaint 2014.
Le journaliste interview l’un des co-fondateurs d’En Sa Mémoire sur l’entretien et le fleurissement des sépultures en France.

Ils nettoient les tombes de vos proches à votre place

Lyon, le 29 octobre 2014 La société En Sa Mémoire, basée à Aix-en-Provence, a créé en 2008 un service d'entretien des tombes à distance. Flavien Jourdain (ci-contre) couvre toute la région Rhône-Alpes et réalise jusqu'à 15 interventions par jour.

Lyon, le 29 octobre 2014 La société En Sa Mémoire, basée à Aix-en-Provence, a créé en 2008 un service d’entretien des tombes à distance. Flavien Jourdain (ci-contre) couvre toute la région Rhône-Alpes et réalise jusqu’à 15 interventions par jour.

Son métier: bichonner les caveaux. Depuis six ans, Flavien Jourdain, sillonne les routes de Rhône-Alpes allant de petits villages en grandes agglomérations. Chaque jour, inlassablement, il multiplie les visites aux cimetières pour s’occuper au mieux des tombes qu’on lui confie. Et à quelques jours de la Toussaint, il ne chôme pas. Comme mardi, où il a nettoyé plus de dix sépultures au cimetière de Bron.

En 2008, il a co-fondé la société En sa mémoire dans le sud de la France, avant d’étendre ses activités à toute la France. Une petite entreprise proposant un service d’entretien des tombes à distance.

Amener du réconfort

«On les nettoie avec des produits écologiques pour ne pas abîmer la pierre, explique-t-il. Mais on se charge également de les fleurir. Ensuite, on envoie une photo à la famille pour lui montrer le travail effectué». Parfois, Flavien rénove aussi les stèles. Il enlève la mousse et frotte jusqu’à ce que la pierre retrouve l’éclat de sa blancheur initiale.

«La photo a son importance explique-t-il. Cela amène du réconfort. Souvent, les gens nous disent qu’ils culpabilisent de ne plus se rendre au cimetière et de ne plus avoir le temps d’entretenir les sépultures de leurs proches.»

Des familles éloignées et des personnes âgées

«La moitié de notre clientèle est constituée de personnes qui se sont éloignées de leur famille pour des raisons souvent professionnelles. C’est difficile pour elles de se rendre plusieurs fois par an au cimetière», précise Yann Lepage, l’autre co-fondateur de la société. Le reste de la clientèle est composé de personnes n’ayant parfois pas la capacité émotionnelle à assumer une telle charge, ou d’autres, trop âgées.

«Notre activité a augmenté de près de 50% en un an, explique Flavien Jourdain. Depuis le lancement de la société, on a doublé notre chiffre d’affaires chaque année». Mais c’est surtout le bouche-à-oreille qui a fait décoller cette petite entreprise de six salariés, proposant ses services dans tout l’Hexagone.

Une idée des tarifs
Le service est «à la carte»: il faut compter 27 euros par mois (un prix comprenant quatre interventions par an). Toutefois les particuliers ont la possibilité de choisir plus d’interventions s’ils le désirent.

 

Caroline Girardon
Créé le Mis à jour le 

Les Echos Entrepreneur: Marché : les nouveaux business… de la mort

Allée du cimetière

Allée du Cimetière

 

Le sujet reste, pour certains, tabou. Pour autant, la mort est bel et bien un marché, avec ses tendances et même ses pistes de création d’entreprise.

Avec plus de 540 000 décès par an en France, la mort est un sujet qui nous concerne tous. Un sujet douloureux… mais aussi un véritable marché. Au-delà du traitement déontologique, des questions de sentiments, de douleur, etc., la mort peut aussi être vue comme un secteur économique à part entière. Avec une moyenne de 3 900 euros par obsèque, le

“marché” de la mort est non négligeable… et même en progression. Il s’élève à près de 5 milliards d’euros. Un salon lui est même désormais consacré (www.salondelamort.com).
De la même manière que le secteur du mariage, la mort est donc un marché en plein développement recelant des opportunités pour les créateurs d’entreprise. Zoom sur ces dernières tendances.

Les services

La tendance est en effet à l’émergence de nouveaux services, personnalisés et innovants. Ainsi, En Sa Mémoire se propose d’entretenir et de fleurir les tombes. Embaumement Occitan-Formation Passage fait découvrir au grand public cette pratique mal connue.

L’environnement

Le secteur s’ouvre de plus en plus à de nouvelles préoccupations environnementales. AB Crémation a donc créé des cercueils en carton, moins chers et surtout écologiques. La société Arbres de Mémoire propose un parc de recueillement pour ceux qui ont choisi la crémation, offrant une nouvelle destination écologique et pérenne pour les cendres. L’un des leaders du marché pour la construction funéraire, Archimat, développe un projet de construction funéraire répondant aux exigences de Haute Qualité Environnementale. De son côté, la jeune entreprise Extra-Celeste présente des urnes biodégradables en fil de coton, qui peuvent s’enterrer, et d’autres, plus pérennes, en galuchat ou taillées dans des blocs de sel, vendues entre 700 à 3 900 euros pièce.

Internet

Bien évidemment, le marché s’ouvre aussi aux nouvelles technologies, et notamment à internet. De nouveaux sites apparaissent aujourd’hui, dédiés à la transmission du patrimoine numérique ou de tout autre document à transmettre à ses proches. Ainsi, La Vie d’Après.com est un site web qui permet à chacun d’organiser l’envoi de messages (avec photos, vidéos, sons et copies de documents) à ses proches après son décès. E-mylife, lancé par une jeune femme qui souhaitait apporter un peu d’humain aux proches du défunt, permet, contre 22 euros par an, de stocker des données (photos, vidéos, documents tous formats) dans un espace virtuel, données qui seront au choix envoyées avant ou après la mort à des proches par e-mail, courrier, ou encore remise en mains propres. Plus classique, on trouve désormais un site de pompes funèbres existant uniquement sur internet (Funéraire direct) ou encore un comparateur de prix (obsèques-infos).

Créativité

Longtemps resté en dehors des tendances, le secteur de la mort connaît aujourd’hui une demande accrue pour des propositions atypiques, plus créatives. Les crémations, préférées aux enterrements dans un tiers des cas, sont en progression constante. D’où l’émergence d’un marché de l’urne funéraire, avec de plus en plus de créateurs d’urnes créatives bouleversant les codes. De même, lors du Salon de la Mort, on pouvait par exemple découvrir un stand offrant de réaliser un film sur sa vie, un autre de faire reproduire son propre crâne en résine… Au-delà des questions de « bon goût » ou pas, reste que ces offres montrent à quel point les codes en la matière évoluent.

Valérie Talmon

Soir 3 En Sa Mémoire Toussaint 2013

Le Soir 3 présente un nouveau service d’entretien et de fleurissement de sépultures en abordant un exemple  de petit faiseur local et le numéro 1 français de l’entretien  de tombes: En Sa Mémoire.
En Sa Mémoire utilise des produits 100% biodégradables et couvre 80% du territoire national avec ses propres équipes d’intervention (aucunes sous-traitance). A chaque intervention, la tombe est entièrement nettoyée, elle est fleurie, et un bilan photo est envoyé à la famille qui ne peut se déplacer au cimetière.
Faire appel à En Sa mémoire, c’est la garantie d’une qualité de service irréprochable de nettoyage de tombes et à un prix unique quel que soit la zone géographique.

LCI En Sa Mémoire Toussaint 2013

LCI présente les services utiles en cette période de Toussaint et notamment En Sa Mémoire, le numéro 1 de l’entretien et du fleurissement des sépultures en France.

De part l’utilisation de produits 100% biodégradables et le fait d’assurer ses services par ses propres équipes (sans aucune sous traitance), En Sa Mémoire garantie un travail de qualité à un prix unique quelque soit le secteur géographie.

Le nettoyage de la tombe peut être assuré tout au long de l’année, d’une fois par an à tous les mois. Toutes les demandes particulières (interventions aux date anniversaires, grosses compositions de plantes, sapin de Noël, etc.) peuvent également être réalisées.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à consulter notre page tarifs ou à nous contacter directement.

France 3 Rhone Alpes En Sa Mémoire Toussaint 2013

France 3 Rhône Alpes propose un reportage sur le numéro 1 de l’entretien et du fleurissement de sépulture en France en cette période de Toussaint. L’entretien de tombes est au centre des préoccupation pour beaucoup de familles françaises. Il est important de nettoyer ou faire nettoyer la tombe de nos proches disparus.

Par manque de temps, pour des problèmes de mobilité, ou à cause de l’éloignement géographique, de plus en plus de personnes font appel aux jardiniers du souvenir qui assurent avec leurs propres équipes d’intervention (aucune sous traitance) les prestations sur près de 80% du territoire national. Bien représenté en région Rhône Alpes, les produits utilisés pour nettoyer les tombes sont 100% biodégradables. Le prix est identiques quel que soit le département en France. Après chaque intervention, la famille reçoit un bilan photo avant / après intervention.